Nous sommes ce que nous sommes

02/03/2019

Nous sommes ce que nous sommes..., parce que nous avons appris à l'être...

Nous possédions enfants de nombreuses forces, talents et dons naturels, et nous avons appris à les contenir pour être accepté et aimé par nos parents, nos éducateurs, nos enseignants...

Nos éducateurs nous ont appris, de manière explicite ou implicite, que nous pouvions et devions "être" sous certaines conditions : être gentil, être fort, être aimable..., pour être aimé et accepté de leur part. 

Ce faisant cela a un peu nuit à notre liberté d'être. Nous avons fermé de nombreuses portes, telles que l'audace, la confiance en nous et notre amour pour nous-même. Nous avons développé des peurs, nous nous sommes barricadés dans des prisons intérieures, nous avons mis en place des mécanismes de défense et des masques qui nous empêchent de nous épanouir personnellement et de rayonner. 

C'est en observant les injonctions et les croyances de notre critique intérieur que nous éteignons notre lumière intérieure :
- Je ne suis pas capable.
- Je suis un(e) raté(e).
- Je suis moche.
- Je ne vaux rien.
-...

Un petit conte pour revenir vers soi 

Rencontrer l'enfant en nous et ses dons naturels est une occasion de renouer avec nos désirs et nos rêves

L'homme dans le trou

Un homme tomba dans un trou et se fit très mal.

- Un Cartésien se pencha et lui dit : « Vous n'êtes pas rationnel, vous auriez dû voir ce trou ».
- Un spiritualiste le vit et dit : « Vous avez dû commettre quelque péché ».
- Un scientifique calcula la profondeur du trou et la vitesse de chute.
- Un journaliste l'interviewa sur ses douleurs.
- Un yogi lui dit : « Ce trou est seulement dans ta tête, comme ta douleur ».
- Un médecin lui lança deux comprimés d'aspirine.
- Une infirmière s'assit sur le bord et pleura avec lui.
- Un psychanalyste l'incita à trouver les raisons pour lesquelles ses parents le préparèrent à tomber dans le trou.
- Un thérapeute l'aida à se débarrasser de sa compulsion à tomber dans les trous.
- Une pratiquante de la pensée positive l'exhorta : « Quand on veut, on peut ! »
- Un optimiste lui dit : « Vous avez de la chance, vous auriez pu vous casser une jambe ».
- Un pessimiste ajouta : « Et ça risque d'empirer ».

- Puis un enfant passa, et lui tendit la main...

Nous passons 15 ans à l'école et pas une fois on ne nous apprend la confiance en soi, la passion et l'amour qui sont les fondements de la vie. - Albert Einstein

La permission d'être vous-même

Votre enfant doué a besoin que vous lui accordiez votre attention et lui donniez l'autorisation d'être lui-même, en le libérant du ou des rôle(s) qu'il a endossé au cours de son enfance et son adolescence. 

Vous connaissez peut-être de nombreux rôles, tels que le Perfectionniste, le Rebelle, la Gentille fille, la Victime, le Bon garçon, le Sauveur...

Demandez-vous : Comment avez-vous appris à vous sentir exister, reconnu et être important lorsque vous étiez petit ? 

  • Que faisiez-vous pour maintenir l'équilibre familial et combler les besoins de la famille, de vos parents ?
  • Avez-vous vraiment réellement aidé quelqu'un dans votre famille ?
  • Quelles émotions avez-vous refoulé pour jouer le ou les rôle(s) ?

Rassurez votre enfant intérieur de ressentir la ou les émotions par rapport à son vécu, ceci afin de le lui transmettre la sécurité intérieure. 

Aidez-le à reconnaître ses besoins qui se manifestent derrière ses émotions et ses sensations, qui sont le signal qu'un ou plusieurs besoins profonds n'ont pas été satisfaits.

Aidez-le à choisir d'autres actions et comportements, afin d'abandonner les vieilles croyances pour être plus en accord avec votre nature profonde. 

Par-exemple : Cesser de vous juger, acceptez totalement d'être ce que vous êtes et ce que vous avez été. Une autre façon de procéder, c'est d'être tolérant, indulgent pour votre Enfant intérieur.

Prenez soin de vous 
Qu'est-ce qui vous fait du bien ? Quelles sont les activités qui vous nourrissent ? Quels étaient vos rêves d'enfant ? Lesquels avez-vous envie de réaliser ?

Travailler sur notre enfant intérieur est une clé de guérison

C'est ressentir les émotions, les besoins non satisfaits, les manques d'être et la souffrance, les blessures affectives et les dépasser pour les transcender.

C'est devenir son propre parent, renaître à son individualité, en acceptant les manques de ne pas avoir été aimé tel qu'on était, et comme nous aurions voulu être aimé.

C'est une invitation à faire le deuil nécessaire pour guérir profondément et accroître l'estime et l'amour de soi.


Cet article vous a aidé à mieux cerner ce qui vous empêche d'être vous même ? Partagez-le avec vos proches.