Le Benjoin, un doux Cocooning pour l'Âme

18/11/2019

L'huile essentielle de benjoin rassure et console, et offre une protection et purification, c'est un baume sacré qui chasse les énergies négatives, les idées noires, et nous mène vers la joie et la sérénité.

Elle aide les personnes qui n'osent pas profiter de la vie, et qui s'oublient et ignorent leurs propres besoins, tout en permettant de dépasser le sentiment de culpabilité lié au refus d'avoir répondu « non » aux demandes d'autrui.

Le benjoin soutient les personnes qui ont besoin d'un bouclier protecteur, pour se sentir accompagnées lors de moments difficiles. Elle aide à combattre l'anxiété, la dépression, le chagrin, la tristesse...

Associée aux chakras du plexus solaire et du coeur, le Benjoin purifie les "digestions" et sentiments négatifs..., pour profiter de la vie.

Les Chakras et leurs besoins fondamentaux

Le chakra du plexus solaire Manipura

Centre du pouvoir, de la personnalité et de l'individualité. Sa couleur est le jaune. Il se trouve entre le nombril et le sternum. Il correspond au : « Je veux » et « Je peux ».

3° BESOIN : Savoir et ressentir notre place dans le monde. Apprendre à nous affirmer et à prendre le pouvoir.

Lié au troisième chakra Manipura, ce centre est associé au pouvoir, c'est à ce niveau que nous avons accumulé des pensées négatives envers nous-même.

Le chakra du plexus solaire est associé à la volonté d'agir, à la transformation et maintien de la vie, c'est le centre de distribution de l'énergie physique et de la digestion. Il réagit aux pensées en rapport avec la peur, l'anxiété et l'inquiétude. Il symbolise le respect de l'individualité et l'estime de soi.

C'est le centre de notre volonté, de notre identité et de notre individualité. C'est par Manipura que tout ce que l'on ingère, aliments, pensées, émotions..., se transforme en énergie. Il gère notre métabolisme, nos émotions, notre jugement et notre auto-jugement.

C'est le siège de notre volonté « brute », il est connecté à la fonction sensorielle de la vue, et donc à notre force visionnaire et à notre capacité à percevoir les autres dimensions.

Le plexus solaire est très sensible et souvent noué par des blocages énergétiques. Quand on n'accepte pas quelque chose, nous devons examiner la situation ou la relation à partir de notre conscience-témoin, c'est à l'occasion d'un évènement où nous avons réprimé nos émotions.

Nos blessures d'enfant ont contribué à renforcer ce sentiment de ne pas avoir notre place, de déranger et d'être de trop. Nous avons compensé ces blessures par le désir de prendre tout le plancher et d'avoir toute l'attention. Savoir et ressentie est un besoin fondamental. Nous avons TOUS notre place.

Nous devons reprendre le pouvoir, ne plus nous laisser maltraiter, que ce soit en parole ou en actions.

Apprendre à nous affirmer, à mettre nos limites, à parler là où, généralement, nous nous taisons, sont des étapes importantes dans notre processus de guérison.

Ses peurs : peur de vivre ses émotions, peur du manque de respect et de dignité, peur de l'échec et d'être ignoré

C'est dans Manipura que se cachent les questions :

  • Quelle est ma relation avec ce chakra (intestins) ?
  • Est-ce mon ventre respire ou est-il étouffé ?
  • Est-ce je suis à ma place ?
  • Quelles sont mes tendances d'expression émotionnelle ?
  • Dans ma vie quelle émotion m'a gouverné jusqu'à présent ?
  • Quel était les émotions de ma mère, de ma famille ?

Harmoniser Manipura : connaître et reconnaître nos émotions et besoins est impératif dans un processus de guérison et d'évolution spirituelle.

  • Prendre conscience de ce que l'on veut et d'arrêter de se concentrer sur ce que l'on ne veut pas pour améliorer le pouvoir de notre volonté et l'estime de nous.
  • Contrôler ses émotions, améliorer notre capacité d'adaptation ou notre rigidité, méditer sur Manipura, dire à haute voix : « Aujourd'hui et pour toujours, je me respecte et je m'honore ».

Le chakra cardiaque, Anahata

Siège de l'amour inconditionnel. Capacité d'auto-guérison. Sa couleur est le vert. Il se trouve entre le nombril et le sternum. Il correspond au : « J'aime » ou « Je m'aime ».

4° BESOIN : La guérison du cœur : Apprendre à aimer.

Ressentir ce sentiment d'unité profonde avec tout ce qui existe, tant à l'intérieur de nous qu'à l'extérieur.

Le chakra du cœur forme un pont entre le ciel et la terre, c'est un point de rencontre entre le corps et l'esprit.

C'est le centre du pardon, mieux nous savons pardonner sans pour autant nier notre identité, plus la paix s'installe dans ce chakra. C'est le centre qui nous met en relation avec toutes les émotions pour nous permettre de grandir, d'évoluer et de nous transformer.

C'est à partir de ce centre, que l'on va guérir notre enfant intérieur, que nous pouvons aimer toutes les parties de nous qui ont été blessées, humiliées, abandonnées, critiquées, trahies, violentées, dupées...

Choisir de vivre au niveau de notre cœur, c'est choisir d'aimer, c'est contribué à notre propre guérison et à celles des autres.

Ses peurs : peur du rejet, peur de la solitude, du manque d'amour, peur de perdre sa liberté.

C'est dans Anahata que se cachent les questions :

  • Suis-je prête à me guérir de toutes mes peurs ?
  • Est-ce que je reconnais ma blessure ? Pourrais-je exister sans elle ?
  • Comment est-ce que je m'aime ?

Harmoniser Anahata : apprendre à nous aimer, demander le pardon pour soi et les autres.

  • C'est dans ce centre que nous allons transformer notre relation à nous-mêmes et aux autres. Pour cela nous devons effectuer un long travail d'accueil, de deuil et lâcher prise ; nous devons accepter d'apprivoiser notre vulnérabilité et de ressentir nos blessures.
  • Méditer sur Anahata « Je m'accepte et je m'aime de tout mon cœur. Je mérite d'être aimé et je pardonne à tout être qui m'a blessé maintenant et pour toujours»

Conseil pratique 

En cas de manque, de perte, ou de choc émotionnel (stress, tristesse, deuil...), respirer à même le flacon d'huile essentielle de benjoin.

Dans quel cas l'utiliser ?

  • En cas d'angoisse, chagrin, dépression, nervosité, stress.
  • Et pour donner de l'assurance, de la confiance.
  • Pour s'ancrer, et réconforter lors de moments difficiles de la vie.