Equilibre acido-basique

17/10/2020

Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique ?

Les aliments peuvent être classés en trois groupes, tels que les aliments acidifiants, les aliments acides et les aliments alcalinisants (ou basifiants).

L'acidification du terrain se produit quand les aliments acidifiants sont consommés en plus grandes quantités que les aliments alcalins (fruits et légumes) dans l'organisme, et que notre métabolisme ne peut plus faire cet équilibre acido-basique.

L'alimentation est le facteur principal d'acidification de l'organisme

Certaines personnes sont plus sujettes à ce processus que d'autres mais une alimentation équilibrée et une bonne oxygénation* peut permettre de limiter les conséquences de l'acidité. Un problème de notre alimentation contemporaine (alimentation riche en viandes, sucres, céréales...) est qu'elle apporte une trop grande part d'acides.

Si notre alimentation ne nous apporte pas des éléments basiques pour compenser, notre organisme va naturellement puiser dans ses réserves riches en éléments basiques (magnésium, calcium...) qui ne sont autres que les os ou les muscles, avec pour conséquence, un affaiblissement général. 

Le magnésium et le calcium qui sont des éléments basiques, seront utilisés par notre organisme pour lutter contre l'acidose et l'on pourra rencontrer des problèmes articulaires ou d'ostéoporose... 

Diminuer l'acidité de l'organisme sera de toute façon bénéfique pour la santé sur le long terme.

L'acidification est engendrée par nos modes de vie :

  • le stress, le surmenage, le manque de sommeil et la fatigue;
  • la mauvaise oxygénation des cellules*, le manque de mouvement ou de sport;
  • par un manque d'aliments alcalins et par les excès alimentaires en général.

*L'oxygène apportée à l'organisme en quantité suffisante a la propriété de brûler les acides, d'où l'importance d'une activité physique régulière qui augmente le rythme et l'amplitude respiratoire.

Classification des aliments

Très basique*** : Ils doivent donc être consommés le plus possible dans le cadre d'un régime équilibré acido-basique, car ce sont des aliments peu nombreux, et ce sont les plus alcalinisants.

Peu basique*** : aliments moins alcalinisants mais ils peuvent être consommés régulièrement.

Peu acidifiant** : aliments peu acidifiants, mais il faut éviter de les manger en grande quantité et quotidiennement sans équilibrer avec les alcalinisants.

Très acidifiant** : aliments plus acidifiants, il faut donc les consommer avec modération.

Acide* : aliments un peu à part car ils sont directement acides en bouche mais une fois métabolisés, ils peuvent chez certaines personnes devenir alcalinisants plutôt qu'acidifiants pour l'organisme.

Conséquences de l'acidification sur l'organisme

L'acidification peut entrainer de divers troubles tels que :

  • Atteintes des articulations
  • Sciatique
  • Sensibilité accrue à la douleur
  • Grande réceptivité aux infections
  • Caries et effritement des dents
  • Cheveux ternes, perte de cheveux
  • Peau sèche, fissurée ou crevassée et eczémas secs
  • Ongles fragiles, cassants, dédoublés, rayés, tâchés
  • Crampes ou spasmes musculaires Aggravation de l'ostéoporose
  • Symptômes se rapprochant de la spasmophilie
  • Manque chronique d′énergie
  • Fatigabilité et frilosité
  • Difficulté à récupérer
  • Gencives enflammées et sensibles
  • Mauvaise haleine
  • Sensibilité des dents au froid, au chaud et à l′acide